Bruxelles

DÉFENDONS L’AGRICULTURE PAYSANNE ET FAMILIALE, EXIGEONS D’ING LA FIN DES INVESTISSEMENTS NOCIFS !

Alors que la banque ING lance une vaste campagne pour vanter leur "politique d’investissement durable", la réalité est beaucoup moins reluisante.

Ce 23 octobre, nous vous proposons de nous rejoindre pour :
- Une action symbolique devant le siège de la banque
- Une rencontre-témoignage avec des portes-parole de communautés affectées
par les activités de SOCFIN en Sierra Leone (financé par ING)

12h : ACTION SYMBOLIQUE DEVANT LE SIEGE BELGE D’ING

Nous entendons dénoncer les financements d’ING à des entreprises telles que SOCFIN ou Wilmar qui vont clairement à l’encontre des engagements sociaux et environnementaux d’ING. Il est temps pour ING de fixer une ligne claire et d’exclure les investissements nocifs notament dans l’huile de palme #StopGreenwashing

Avec : CNCD-11.11.11, Entraide & Fraternité, FAIRFIN, FIAN Belgium, Sos Faim, Oxfam Solidarité, AEFJN, Friends of the Earth Europe, Milieudefensie...

Infos pratiques :

  • 12h : RDV dans le parc de la place du Trône (Statue Léopold II) - briefing
  • 12h30 : action symbolique (die-in) devant le siège d’ING Marnix (l’action est autorisée)
  • 13h30 : fin de l’action, debriefing et repas sandwich à Mundo-B.
     !/ Il n’y a pas d’événement public pour cette action symbolique. Nous espérons atteindre suffisamment de participants via la mobilisation de membres d’organisations progressistes. On compte donc sur vous :) Si possible, envoyez un mail à johan@fian.be pour confirmer votre participation.

14h30 : RENCONTRE-TÉMOIGNAGE SUR L’IMPACT DE l’ENTREPRISE SOCFIN SUR LES DROITS HUMAINS ET SUR LES ET DES INVESTISSEMENTS D’ING

@Mundo B, Rue Edimbourg, 26 - 1050 Bruxelles

Atelier d’échange et témoignages avec Fassia Vandy, représentante de l’organisation MALOA qui défend les droits des communautés affectées par l’entreprise SOCFIN (financé par ING) en Sierra Leone et Joseph Rahall (directeur de l’ONG sierra léonaise Green Scenery).

Pour mieux comprendre :
Il y a plus de deux ans, des ONG ont engagées un dialogue avec ING à propos des services financiers octroyés à l’entreprise SOCFIN, une entreprise agroindustrielle belgo-luxembourgeoise, spécialisée dans les plantations industrielles de palmiers à huile et d’hévéas (caoutchouc). Les graves impacts des activités de SOCFIN sur les droits des communautés et les risques environnementaux ont été largement documentés dans de nombreux rapports d’ONG et d’experts. Et pourtant, ING s’apprête à leur accorder un nouveau prêt de 14 milliards.
Si SOCFIN passe l’examen des critères sociaux et environnementaux d’ING comme une lettre à la poste, quelle entreprise serait recalée ? En tout cas pas l’entreprise Wilmar, le géant de l’huile de palme, et autre client d’ING, dont les mauvaises pratiques sont fréquemment dénoncées par les ONG, comme dans cette enquête sur les violations de droits humains par Amnesty international et tout récemment encore dans un rapport de Greenpeace sur les aspects de déforestation.

Personnes de contact : Johan Verhoeven (FIAN ) : johan@fian.be 0494/69.17.99